CONCOURS D'ART ORATOIRE DES COLLEGIENS 2009
Thème 6ème/5ème: "Les jeunes et l'écran"
Thème 4ème/3ème : "Qu'est ce que l'optimisme ?"

texte de Morgan PAPON
1ère catégorie 4ème - 3ème
classe de 3ème au collège Notre Dame de MAUBEUGE

L'optimisme pour moi c’est...

L'optimisme …

L'optimisme c'est voir autant que possible le bon côté des choses, ce qui nous permet également d’avoir une bonne dose d'espoir. C'est le moteur de la vie humaine, poussant à prendre des initiative et partir à l’aventure. Mais aussi c'est voir gris lorsqu'il fait noir, avancer la tête haute, ne pas avoir peur d'être ce que l‘on est, on s’affronte, on s’assume. Mais attention être optimiste ne veut pas dire être heureux en permanence c'est simplement voir des avantages là où certains n'en verraient pas même de façon purement matérielle et pragmatique. L'interprétation de l'optimisme peut se faire de 3 manière différentes ; certains se serviront de l'optimisme pour se cacher, se réfugier. D'autres pour faciliter leur avancé, croyant toujours avoir vécus le pire de leur vie, s'en sortir ; et à d'autres encore cela leur permettra d'avoir une dose d'espoir avec des rêves perpétuels.

Réflexion à propos de deux mots antagonistes: optimisme et pessimisme

Analysons l’opposition entre l'optimisme et le pessimisme :
L'optimisme représente les personnes privilégiant l'aspect positif des faits et non l'aspect négatif. L'optimisme c'est voir les choses du bon côté, être positif en réalité.. , mais aussi savoir tirer la part positive des évènements négatifs. C'est aussi une préférence sur un événement qui a une chance sur deux de se produire, le pessimiste pariera sur l'élément qui est maléfique pour lui tandis que l'optimiste pariera sur l'élément qui est bénéfique pour lui.
L'optimiste est content de ce qu'il a et de ce qu‘il n‘a pas.
Le pessimiste , lui , regrette tout ce qu'il a et de tout ce qu'il n'aura jamais .

Finissons alors ce paragraphe par ce proverbe ; « Le pessimisme est d’humeur ce que l’optimisme est de volonté ». de Alain extrait des propos sur le bonheur .

Avons-nous réellement besoin de l’optimisme dans la vie de tous les jours, que nous apporte-t-il?

L'optimisme privilégie un monde parfait, en effet cette vision de Voltaire dans Candide avec ce si mystérieux et magnifique concept qu'est l'Eldorado n'est elle pas utopique ? Ne doit-il pas y avoir une part de rêve en chacun de nous pour avancer ? Surtout à nôtre âge... En effet, lors de l'adolescence et en exagérant à l’extrême, je ne pense pas que l'on puisse vivre pleinement l'adolescence sans optimisme. Mais il nous est presque impossible de vivre tout au long de nôtre vie sans optimisme, la situation devient vite invivable. Pour revenir au cas de l’adolescence, où c'est la période la plus fructive d’ambitions, de projets d’avenirs, ne pouvant se réaliser sans l'optimisme. Cependant, il ne faut pas non plus se cantonner dans une bulle faite entièrement d’optimisme. Les parents qui sont le plus souvent les premiers à nous le rappeler par des :
« Redescends de ton p'tit nuage ! La vie réelle est différente. »
Tout ne va peut-être pas bien dans le meilleur des mondes, mais pour le moment ce que vous avez vous suffit, vous riez, vous êtes bien, impatient de découvrir demain en espérant qu'il ressemble au maximum à aujourd’hui, jour heureux.

La corrélation entre bonheur et optimisme

Tout cela nous ramène à la question qu'est-ce que le bonheur ?
Le bonheur, c’est chaud, c'est doux, c'est agréable. Imaginons un monde sans bonheur « théoriquement » si l'on ne connait pas le bonheur, on trouve cela normal d'être « théoriquement » malheureux. Or, l'optimiste est celui qui aura une vision meilleure d’un monde triste. Sans l'espoir de bonheur, il n'y a pas l'existence d’optimisme. Il nous faut une part d'optimisme en nous pour accéder au bonheur et pour réaliser nos projets les plus fous. Le sourire aux lèvres regroupe à la fois l'optimisme et le bonheur. Et pour vous dire comme quoi tout se lie , le bonheur n’existe pas sans la notion « malheur » . Car si nous ne connaissons pas le malheur , que connaisserions-nous du bonheur ? . En effet rien , car sans faits négatifs , il n’y a pas lieu de faits positif , tout comme sans faits qui rendent heureux , pourquoi y aurait-il des faits qui vous rendent triste ? . Je vous l’accorde tout s’entremêle , alors ; oui je vais donc finir ainsi , le bonheur après tout , c’est le fruit de l’optimisme à long thermes , tout du moins pour moi , j’irai même jusqu’à dire que c’est comme l’amour , il faut d’abord s’accepter et s’aimer soi même avant de pouvoir voir le monde sous son plus bel angle , oui , il faut se voir nous même sous notre plus bel angle .

Le bonheur et le vaste domaine qu’il englobe nous est donc indéfinissable, de même que l'optimisme, car ils possèdent tous deux des particularités propre à chaque être humain, car chaque homme est un acteur actif des sciences humaines, et ces dernières sont bien plus instables que les sciences dites exactes tels que les mathématiques.

Souriez , allez quoi ! Vous étiez filmé ..

Oh oui ; Filmé par moi !

texte de Léna CHENITI
3ème catégorie 6ème - 5ème
classe de 5ème au collège Félix Delmare d'Aulnoye Aymeries

Les jeunes et l’écran


Bonjour mesdames, mesdemoiselles, messieurs.
Les jeunes et l'écran ?! oui ! Aujourd’hui pour illustrer ce sujet, je vais vous parler d'une journée banale d'adolescente qui croise chaque jour des écrans, la mienne. Le matin, quand mon réveil sonne, je vois s'afficher sur l'écran : 6H30. J'allume ensuite mon ordinateur….. petit écran ! Je vais sur MSN voir qui est connecté, puis je me prépare pour aller au collège. Je prends mon sac de cours, un coup d'œil sur l'écran de mon portable pour vérifier l'heure. Tiens !..... Encore un écran ... et mes messages, une fois, deux fois, trois fois.....
Arrivée au collège, je rejoins mes copines et là je leur annonce un grand malheur : j'ai cassé l'écran de mon téléphone...une catastrophe !!! Ma mère m'a prêté un téléphone trop laid avec un écran minuscule. Mes copines sont horrifiées !
Puis nous montons en cours : le professeur doit faire l'appel, tous les regards se lèvent alors vers « le cahier » qui surplombe nos chères tètes blondes. Tous les regards se tournent alors vers le brillant écran sur lequel apparaissent tous nos noms: oui, c'est moderne dans mon collège, il y a un écran télé dans toutes les salles. Il y a quand même encore des professeurs ici, pourtant on s'envoie…… de temps en temps... pas souvent, des SMS... minuscule écran… magique ! mais on n’y parle pas des profs, non, jamais ! sauf pour dire que notre prof de français s'habille bien. Bref, il est midi, mes copines et moi, partons manger à la cantine : là, on passe notre carte dans le lecteur….. Ecran comptable ! et notre nom s'affiche sur l'écran d'ordinateur : je vais manger hum c'est bon ce midi... des frites.
Cet après midi, j'ai SVT. Direction : salle pupitre pour faire une recherche sur les plantes : Ecrans, partout dans la classe ! Ensuite technologie : un cours pour apprendre à se servir d'un ordinateur !!!

Au fait, savez vous que 44% des collégiens ont un ordinateur dans leur chambre, que 44% n'ont pas de contrôle parental, et que 2 collégiens sur 3 passent plus de deux heures par jour devant leur écran d'ordinateur !
Quand la journée est terminée, je rentre chez moi. Je suis seule, donc j'en profite : je monte tout de suite dans ma chambre pour retrouver mon écran d’ordinateur : grâce à lui je vais sur msn, skyrock, facebook pour discuter avec mes amies. Quand ma mère rentre du boulot, elle râle, elle me dit que j'y suis un peu trop souvent devant cet écran ! elle pense comme Pablo Picasso qui disait : "les ordinateurs sont inutiles. Ils ne servent qu’à donner des réponses".
Oui, bon, c'est vrai, je le reconnais. En plus, à force, ça fait un peu mal aux yeux. Je lui consacre quand même un bon bout de temps à mon écran, et comme le dit Isac Asimov : « je n'ai pas peur de mon ordinateur, j'ai peur qu'il vienne à me manquer », mais, si j'ai mal aux yeux, ce n’est pas de ma faute. C'est la faute de tous les écrans qu'on voit dans la journée. Les inventeurs, ils n’auraient pas pu inventer des écrans qui ne font pas mal aux yeux des jeunes !
Mes parents s'inquiètent aussi des mauvaises rencontres virtuelles ! Il faut quand même faire très attention sur internet, il y a, comment dire, heu…. des gens pas très net, sur le Net !
Après j'entends mon jeune frère revenir de l'école et comme d'habitude, dès qu'il rentre, il se plante devant l'écran télé, puis se passe la soirée.
Avant de s'endormir, le soir, mes parents qui ne sont pas aussi jeunes que nous ! se détendent devant l’écran de la télé et regardent un film, mon frère s'amuse un peu sur sa DS, ma sœur est sur face book jusqu'à je ne sais pas quelle heure et moi je dis au revoir à mes copines par SMS ou MSN. Ainsi bien à l’abri, la famille réunie, n'est plus séparée que par écrans interposés.
OUI, tout bien pensé, tous ces écrans ne feraient-ils pas, quand même un peu : ECRAN ?
En vérité je vous le dis : « les écrans sont envahissants et oui, on en croise partout et tout le temps des écrans dans notre vie, aussi bien les jeunes que les grands. »