Texte de Mademoiselle Emilie J.(15 ans)

Je vais vous parler aujourd'hui du droit à la protection contre l'exploitation sexuelle. D'après le site www.droitsenfants.com et populationData.net . Je suis révoltée à l'idée que des jeunes enfants qui viennent à peine de commencer leur vie, puissent faire un acte adulte par obligation et par contrainte, mais non pas par plaisir. Ils sont pourtant plusieurs millions d'enfants et d'adolescents, à travers le monde, prostitués et utilisés pour faire des photos ou des films pornographiques. Pour quelles raisons ? Par nécessité ou par obligation ? Ce phénomène est avant tout un drame de pauvres fait, afin de pouvoir vivre et manger. La majorité des enfants prostitués se situent dans les pays du tiers monde et les catégories sociales défavorisées des pays riches : Asie du sud est, grandes villes d'Amérique Latine, Afrique et Moyen Orient. En Europe, le phénomène se répand notamment dans les pays de l'ancien bloc de l'Est. Dans les pays riches, des enfants moins nombreux, sont proposés par minitel ou Internet, ou encore entraînés dans des séances de photos pornographiques. La majorité de cas jeunes a entre 12 et 18 ans, mais certains ont à peine 8 ans et même des bébés sont parfois impliqués ! Si la misère pousse certains enfants à se prostituer, beaucoup d'autres sont amenés de force sur le marché du sexe. Dans le sud de la chine, en Birmanie, Laos, Cambodge, Vietnam, d'une part, au Népal et au Bengladesh d'autre part, des agents recruteurs promettent aux enfants un travail, ou même les enlèvent et les emmènent vers la Thaïlande pour les premiers, vers l'Inde pour les seconds. En Inde encore, contre une somme d'argent, des petites filles sont mariées " à l'essai " à de riches arabes du Moyen Orient. Dans certains cas des petites filles sont mariées à un homme de 40 ans leur aîné. Au Népal, 40% des filles sont mariées avant l'âge de 15 ans et 7% dès l'âge de 10 ans. Les films et les photos pornographiques impliquant des enfants se sont multipliés sur Internet. Pédophiles et Satyres peuvent échanger des conversations. Et tout ceci dans l'anonymat. A côté des pédophiles proprement dit, les clients sont des amateurs d'expériences nouvelles, des superstitieux convaincus que l'amour avec un enfant donne force et jeunesse, des cyniques qui recherchent des prostitué(e)s très jeunes dans l'espoir d'éviter le SIDA et les maladies sexuelles. Beaucoup de clients sont des adultes vivant dans des pays voisins, mais des centaines d'autres viennent des pays occidentaux les poches remplies de dollars. Depuis quelques années, les guides touristiques très spéciaux fournissent des adresses où l'on peut se procurer des enfants ! Internet offre aussi ce type de service. Une loi existe aujourd'hui : D'après l'article 34 de la convention des droits de l'enfant, écrite le 20 novembre 1989 et ratifié par 192 pays (tout les pays sauf les E.U et la somalie). " Les Etats partis s'engagent à protéger l'enfant contre toutes les formes d'exploitation sexuelle et de violence sexuelle. A cette fin, les Etats prennent en particulier toutes les mesures appropriées sur les plans national, bilatéral et multilatéral pour empêcher : - Que les enfants ne soient incités ou contraints à se livrer à une activité sexuelle illégale ; - Que des enfants ne soient exploités à des fins de prostitution ou autres pratiques sexuelles illégales ; - Que des enfants ne soient exploités aux fins de la production de spectacles ou de matériel à caractère pornographique. " Des enfants qui n'ont pas choisi leur vie souffrent chaque jour d'exploitation sexuelle. Ils n'ont plus d'honneur, plus de respect envers eux, plus de joie et souvent plus de familles. Je ne supporte plus cette souffrance. Pouvons nous laisser faire cela ? "